• Taille du texte: Augmenter +6%
  • Taille du texte: Diminuer -6%

Current Size: 100%

Campagne de pose d’enregistreurs de tension

Le SDESM a lancé une campagne de pose d’enregistreurs de tension au domicile des particuliers à partir de février 2018 afin de vérifier la qualité de desserte dans le département et planifier d’éventuels travaux de renforcement de réseau.

Toute délégation d’un service public nécessite que l’autorité concédante contrôle le bon accomplissement du service, service qu’elle a confié ici à Enedis. Pour ce faire, le SDESM veut vérifier la qualité de la desserte en énergie électrique des usagers par des campagnes de mesure sur le réseau de distribution.

Le SDESM, propriétaire du réseau public d’électricité, veut s’assurer d’une égale qualité de desserte pour tous les usagers de ses communes adhérentes, qu’ils vivent en zone urbaine ou rurale. Cette action a pour objectif de répertorier les usagers qui subiraient des contraintes de tension et d’engager, si nécessaire, des travaux de renforcement sur le réseau de distribution publique d’électricité. La pose d’enregistreurs doit aussi permettre de confirmer les contraintes de tension que subiraient certains usagers et qui en auraient fait la demande.

Les communes seront invitées à informer les habitants de cette campagne de mesure à domicile : le SDESM va mettre à disposition de ces dernières un formulaire pour la pose/dépose d’enregistreurs afin de contractualiser le processus entre l’entreprise qui interviendra et l’usager concerné. L’installation de l’enregistreur sera assurée par une entreprise mandatée par le SDESM. L’ensemble de ces prestations sera pris en charge par le SDESM. Aucune contribution financière ne sera demandée à l’usager.

Les informations seront restituées par l’entreprise au SDESM pour analyse, elles resteront confidentielles et pourront être remises à l’usager sur demande écrite de sa part.

Compte tenu des caractéristiques du réseau électrique qui les alimentent, les enregistreurs de tension seront posés aux bornes aval des disjoncteurs situés en partie privative conformément à la réglementation.

L’année 2018 sera considérée à titre expérimentale, mais le SDESM envisage de faire poser au moins 70 enregistreurs de tension.

capture_4.jpg