• Taille du texte: Augmenter +6%
  • Taille du texte: Diminuer -6%

Current Size: 100%

Quelles sont les activités dans le domaine de l'électrification

Le SDESM assure sur son territoire l’ensemble des travaux d’électrification répartis selon trois types d’opérations, le contrôle du concessionnaire et le contrôle de la perception de la Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité

 

Enfouissement des réseaux :

Au moment de leur création dans la première moitié du XXème siècle, les réseaux électriques constituaient un tel progrès pour le confort domestique et les activités économiques, qu’ils ne pouvaient être considérés comme disgracieux. Depuis quelques années, l’intégration (ou la présence) de ces ouvrages dans le paysage urbain est fortement contestée. L’enfouissement des réseaux s’inscrit dans un souci de constante amélioration du cadre de vie des habitants. Dans le même temps les lignes aériennes de télécommunications sont effacées et l’éclairage public sur poteau béton est remplacé par un réseau d’éclairage public plus économe et performant, répondant, pour être subventionné par le SDESM, aux contraintes d’une charte éclairage public. L’enfouissement des réseaux secs, outre l’amélioration de la sécurité des piètons, et du fait de la diminution de l’encombrement des trottoirs, participe à la sécurisation des réseaux électriques par la suppression des conducteurs nus les plus exposés aux conditions climatiques.

 

Renforcement des réseaux :

Activité organique du syndicat, les opérations de renforcement consistent à améliorer le réseau de distribution électrique afin que la qualité du courant fourni aux abonnés soit satisfaisante. Elle doit être conforme aux prescriptions du législateur et au cahier des charges de concession.

Les solutions pour résoudre les contraintes :

  • Un rééquilibrage des phases en sortie du transformateur par ENEDIS.
  • Un remplacement du réseau basse tension par un câble de section supérieure.
  • Un remplacement du transformateur par un autre de puissance supérieure.
  • La restructuration du réseau en modifiant les points de coupure ou l’installation d’un poste de transformation plus proche des points de consommation.

 

Extension des réseaux :

Le SDESM assure les extensions de réseau pour les bâtiments publics locaux.

 

Fresque trompe l'oeil :

Une procédure spécifique est à disposition des communes pour la réalisation de fresques sur les postes de transformation. En effet, depuis sa création le SDESM améliore l’intégration de postes de transformation dans leur environnement, en réalisant des trompes l’œil. Le SDESM subventionne cette prestation à hauteur de 70% du montant des travaux plafonné à 2 000 € HT par an. En 2015, 9 opérations ont été réalisées.

 

Le programme de fils nus :

ENEDIS a fourni un inventaire chiffré des longueurs et des différents types de câbles en service sur le territoire. Il ressort de cet inventaire qu’en décembre 2015, il reste encore 205 km de fils nus aériens basse tension. Conscient de la fragilité de ce type de réseau et des dégâts possibles face à des évènements climatiques exceptionnels, le comité syndical a demandé au service qualité de fourniture et contrôle un plan d’action.
 
Un programme de suppression pluriannuel a été mis en place. 31 communes sont concernées cette année pour 45 projets d’un montant total de 875 K€. Celui-ci se décompose en trois grands axes :les techniques utilisées, le financement et les délais de réalisation.
 
Les techniques utilisées 
 
Pour chaque opération étudiée, le SDESM contacte la commune concernée afin de choisir la méthode la mieux adaptée. Les travaux peuvent être réalisés par simple changement de câble. Le fil nu est remplacé par du câble torsadé. Dans ce cas la commune s’engage à ne pas réaliser de travaux d’enfouissement sur le tronçon concerné dans les cinq années à venir. La seconde est l’enfouissement du réseau en coordination avec les autres réseaux secs. En effet, dans la majorité des cas les réseaux sont en appuis communs.
 
Le financement 
 
Le programme est mis en place par le SDESM pour améliorer la qualité de desserte sur son territoire. Les dossiers seront présentés aux programmes S, S’ et AB du CAS Face afin d’obtenir une subvention. Le SDESM prend à sa charge :
 
  • Le reste du coût des travaux.
  • Le délai de réalisation.
 
Suite à la visite de chaque commune concernée, ainsi qu’au choix technique retenu, le délai sera variable. L’objectif est de réaliser le programme dans l’année annoncée. Des opérations en aérien pouvant être réalisées dans un premier temps. Il est à rappeler que le SDESM est tributaire des délais d’intervention d'ENEDIS pour les travaux sous tension. Il est rappelé à tous les élus que ces travaux seront pris en charge à 100% dans le cas de travaux aériens.

La démolition des postes tours :

A la demande des communes, le SDESM supprime tous les ans une dizaine de postes tour afin d’améliorer le paysage urbain. Ces opérations sont traitées sur le programme Article 8

(participation financière d’Enedis aux travaux d’enfouissement).

Entretien des postes de distribution (cabines basses)

Le SDESM rénove une centaine de postes de distribution par an (travaux de peinture, de petite maçonnerie, de réfection de toiture).

Les communes ont à leur charge l’enlèvement des tags, l’élagage et la taille des végétaux pouvant gêner l’exploitation de l’ouvrage. Une centaine de postes sont rénovés chaque année. Il convient de rappeler que le SDESM possède 6 314 postes de transformation dont 3 750 postes cabines basses.