• Taille du texte: Augmenter +6%
  • Taille du texte: Diminuer -6%

Current Size: 100%

Informations

- Les 10 bonnes raisons pour lesquelles les fabricants sont fiers de leurs produits

- La grille de maturité des LED et OLED

Evaluer les produits et les installations des adhérents du Syndicat de l’éclairage correspondant aux exigences du Guide d’utilisation.Objectif : " Apporter une vue dynamique cohérente équilibrée et partagée des adhérents du Syndicat de l’éclairage à l’utilisation des LED & OLED dans les applications éclairage sur les plans techniques et marché. Pouvoir l’utiliser dans les besoins de communication externes."

- La réglementation de l'éclairage nocturne

La circulaire précise les modalités d'application de l'arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels (voir le Communiqué de presse) afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie. questions / réponses sur les extinctions lumineuses. "Dans le cadre des extinctions nocturne de l'éclairage public, et considérant la nécessité de lutter contre la nuisance lumineuse, les émissions de gaz à effet de serre et de réduire la consommation d’énergie, les communes ont à leur disposition un modèle d'arrêté relatif aux horaires de l'éclairage public"

- Les Français et les nuisances lumineuses "Une enquête TNS SOFRES 2012"

des horloges de type socio-astronomique pour une gestion maîtrisée et sans dérive des commandes d’armoires d’éclairage public

Dans le cadre de solution pérenne (cf. charte d’éclairage public), le SDESM met en œuvre des horloges de type socio-astronomique pour une gestion maîtrisée et sans dérive des commandes d’armoires d’éclairage public. En outre, la saisie aisée de la programmation s’effectue directement sur l’horloge in situ. Code IGN et synchronisation avec France Inter : Un code IGN est renseigné afin de déterminer avec précision le lieu de fonctionnement de l’horloge. En effet, France Inter lui donne l’heure exacte, par radio. A l’inverse du marin qui fait le point sur l’horizon, qui connaît la date et l’heure, et mesure l’angle du soleil par rapport à l’horizon, pour déterminer sa position. L’horloge a besoin de la position, de la date et de l’heure pour calculer la hauteur du soleil par rapport à l’horizon et déterminer sa trajectoire, et en déduire son heure de coucher et de lever. Elle bénéficie d’un calculateur astronomique, qui reprend les équations de Kepler (mouvement des planètes) pour calculer chaque jour les instants de commutation. Le code IGN n’est qu’un outil qui divise la France en zones, de taille très réduite, de 10 par 20km environ. Sachant que le soleil se déplace au sol avec une vitesse de 1200km/h environ, il faut une grande précision de localisation au sol pour optimiser les commutations et tirer parti de la lumière crépusculaire. Donc L’IGN est un outil bien commode pour donner une localisation très précise. Le code IGN est celui de la carte IGN au 25 000ème du lieu. Simple et sans risque d’erreur. Concernant la synchronisation de France Inter, celle-ci est automatisée. Le signal horaire n’a rien à voir avec la station de radio diffusion. Il utilise une sous porteuse de l’émetteur d’ALLOUIS  (près de Bourges, en grandes ondes, lequel a une portée  opérationnelle de 1500km au moins. L’émetteur d’Allouis est géré par TDF (Télédiffusion de France).

Socio-astronomique : Dans le choix de la sélection (économique, standard, socio), le mode socio permet de prendre en compte l’activité humaine donc de mettre en service l’éclairage public plutôt en période hivernale et plus tard en période estivale. Ceci évite quelques plaintes de riverains.

Gains : Effectivement, son prix d’investissement en supérieur à une horloge journalière associé à une cellule type « lumandar », cependant l’horloge socio-astronomique permet un gain sur la consommation (kWh) de l’ordre de 5 à 7%. Le système est aveugle aux phénomènes climatiques (nuages, éclipses).

Enquête : Selon une enquête de l’Association des Ingénieur Territoriaux de France menée sur 37 réponses de collectivités, l’horloge astronomique est utilisée à plus de 90% parmi les modes de gestions utilisés. Il existe l’emploi des technicités suivantes :

Horloge par armoire : une horloge commande une armoire, chacune est autonome, la programmation est réalisée par armoire.

Horloge synchronisée : chaque armoire est équipée d’une horloge avec un système de synchronisation, par exemple par un module GPS ou Web Accès.

Autres systèmes : commande des armoires par un système distant, par exemple Infralux, télégestion SOFREL, relais Pulsadis ou 166Hz.

Lumandar : Commande par récepteur photométrique.