• Taille du texte: Augmenter +6%
  • Taille du texte: Diminuer -6%

Current Size: 100%

L’opération « CIT’ISOL » (opération - clôturée)

L’opération « CIT’ISOL » (opération - clôturée)

La genèse du projet

Le SDESM a identifié l’isolation thermique des combles comme étant un levier à fort potentiel d’économies d’énergie peu coûteux, rapide et simple de réalisation. En effet, à travers sa compétence de maitrise de l'énergie, le SDESM a réalisé des études sur 350 bâtiments publics en Seine et Marne. Il s'avère que l'isolation des combles est identifiée comme une action prioritaire.

Malgré une prise de conscience des élus, le coût des travaux est souvent un frein au passage à l'acte. Pourtant, l'isolation thermique des combles permet de réduire la facture énergétique jusqu'à 30% avec un retour sur investissement rapide.

schema_1.png

Pour lever ce frein financier, le SDESM a imaginé le projet d’isolation thermique des combles sur le principe d’un engagement basé sur l’achat groupé. Plus les collectivités du département s’engagent, plus le coût des travaux de chacun diminue. Le projet a pris le nom de « Cit’isol ». Cette opération est d'envergure départementale, sur l'ensemble du champ d'action du Syndicat des Énergies de Seine et Marne et même au-delà en intégrant des bâtiments du Conseil Départemental et des Communautés de Communes.

Un outil financier éprouvé

Les collectivités bénéficient d’une ingénierie financière et d’un soutien technique mutualisé tout au long du projet au sein d'un seul et même service. Cette mutualisation permet de contenir les coûts d'ingénierie en réduisant le nombre d'appels d'offres publics à constituer. Elle permet également de rendre le projet accessible à des communes qui ne disposent pas des services techniques nécessaires. La faisabilité de cette opération dans des conditions économiques intéressantes ne peut être envisagée que dans le cadre d’une opération à maille départementale afin d’obtenir des coûts de fourniture et de pose réduits et mutualiser l’ingénierie financière et technique. Le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) est le seul outil pour permettre le financement des travaux de rénovation énergétique de bâtiments publics tel que l’isolation des combles perdus. En effet, aucune autre aide publique n’existe pour ce type d’investissement, en dehors des appels à projets ou des appels à manifestation d’intérêt. En se groupant et en mutualisant l’ensemble des droits à des CEE générés par les travaux d’isolation réalisés, le SDESM dispose alors d’un volume attractif lui permettant de financer une partie de l’opération CIT’ISOL en tant que maître d’ouvrage délégué.

En résumé, voici le récapitulatif des leviers d'économie financière sur le projet :

schema_2.png

tableau_2.jpg

Les premiers résultats

Depuis 2018 et le début des premiers chantiers, il a été réalisé l’isolation par soufflage sur les planchers de combles de 35 bâtiments publics, ce qui représente plus de 6200 m² de combles perdus ayant été isolés. De plus, 26 bâtiments publics ont été, ou vont être, isolés au niveau des combles aménageables avec une isolation réalisées en rampants de toiture et sur les murs pignons et garde-grains pour une surface totale estimée à 3600 m². Cette opération groupée permet l’isolation de 61 bâtiments publics pour près de 10 000 m² de combles perdus ou aménageables, une première en Île-de-France. Les derniers chantiers d’isolation des collectivités adhérentes au groupement se termineront en 2020.