• Taille du texte: Augmenter +6%
  • Taille du texte: Diminuer -6%

Current Size: 100%

Entretien avec Jean Jouzel

Quel a été votre rôle dans les travaux sur la transition énergétique ?
J’étais rapporteur de la loi et auteur d’un avis sur la transition énergétique. Je suis très attaché à son succès et c’est d’abord le point de vue du climatologue. Il est clair que nous devons aller de façon résolue vers une société sobre en carbone. A l’échelle planétaire, l’objectif est de diviser par 2 les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 par rapport à 2010. Dans ce projet de loi sur la transition énergétique est inscrit pour la France, l’objectif de division par 4 de ses émissions de gaz à effet de serre. Il est vrai que l’objectif climat confère une dimension importante à ce projet de loi, d’autant que la France organise la conférence Paris Climat 2015. Même sans le problème climatique auquel nous sommes confrontés, il faudrait que nous réalisions cette transition énergétique, et parmi les nombreux arguments, il y a notamment le coût de l’importation. En effet, notre énergie est pour 80 % d’origine fossile, même si le nucléaire représente encore une grande part de la production d’électricité.
 
Comment réaliser cette transition ?
 
Je crois qu’il appartient maintenant aux élus, parlementaires et maires bien évidemment, de prendre ce dossier à bras le corps. Je veux dire par là que les choses se passent principalement dans les territoires et à ce titre le Syndicat Départemental des Energies de Seine et Marne et son Président, Pierre Yvroud, ont un rôle majeur à jouer. Le 1er objectif qui sera inscrit dans la loi concernera l’efficacité énergétique, mais aussi tout ce qui est relatif aux transports et aux bâtiments qui sont les principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre. Cet objectif sera au centre des débats tout comme la production d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Il y a beaucoup à faire dans ces domaines et les territoires doivent être actifs et pro-actifs. C’est au niveau de l’urbanisation que beaucoup de choses vont se jouer, et la loi sur la transition énergétique ne sera un succès que grâce à l’accompagnement efficace des Maires. La parole aux Maires
L’interview de Gilles BATTAIL, Maire de Dammarie-lès-Lys et Conseiller régional d’Ile-de-France. Le bien-fondé de notre adhésion au SDESM m’est apparu comme une évidence dès ma première visite au siège du syndicat. Ce bâtiment construit entièrement dans une logique d’énergie positive est la traduction parfaite du savoir faire et des compétences que le SDESM apporte à toutes les villes qui en sont membres. Pierre Yvroud, son Président, est un ardent défenseur du rôle majeur que doivent jouer les collectivités territoriales dans le recours impératif aux énergies moins polluantes et plus économes. La première intervention que nous avons confiée au SDESM a porté sur l’éclairage public et notamment l’enfouissement des réseaux. Puis, nous nous sommes associés au projet de déploiement de bornes de recharge pour les voitures électriques, pour lequel nous sommes une des villes pilotes. Je suis convaincu, en cette période où la recherche d’économies budgétaires mais aussi le développement d’initiatives innovantes et performantes représente une impérieuse nécessité, que le SDESM va encore

Voir l'interview de Jean JOUZEL